lézard

Je viens de manger
avec appétit et  gourmandise,
ma tarte aux pommes,
en y ajoutant un peu de cassonade,
c’est mon côté sucré.
Je l’ai dégustée au soleil, double plaisir,
entourée du sourire fendu des tulipes
et des ricanements sarcastiques des lézards.

Vous allez me dire,
(et vous aurez sans doute raison) :
mais les lézards ne ricanent pas !
Si, mais ils le font en silence,
il n’y a que les initiés comme moi
qui peuvent les entendre.
Mon amie me dit que lorsqu’ils ricanent,
ils ont sans doute la bouche fendue
avec un petit air à se foutre des gens,
mais moi, je les ai bien observés :

les lézards, quand ils ricanent,
plissent les yeux et tirent la langue,
c’est bien connu, parfois ils lèvent la queue en même temps,
mais uniquement les mâles.
Quelques rares  femelles se contentent de les admirer,
la plupart  les ignorent totalement et vont se bronzer
sur des pierres éloignées, pour échapper à ce triste spectacle.
Les petits gambadent joyeusement tout autour,
sans se soucier des drames qui se trament à deux pas
(deux pas de lézard, ce qui fait vraiment très proche)
Les lézards sont des cossards et des incapables,
ils ne sont même pas fichus de prendre une bêche
pour bêcher et nettoyer mon massif.
Pourtant ils en profitent le jour,
à lézarder sur les pierres
et la nuit à pioncer en dessous
et tout ça à l’oeil
et à mon nez et à ma barbe !
Je sens que je vais leur envoyer bientôt leur préavis.
Y en a marre de ces profiteurs , lol,

faut pas abuser non plus,
ma patience a des limites,
non mais des fois !

 

© cloclo, mai 2016