IMG_0551

 

Ainsi notre regard
jamais ne s’édulcore
quand le printemps revient
on s’extasie encore
sur la moindre brindille…

Ainsi la pâquerette,
la violette bien sage,
les blanches primevères
font à nouveau ménage
au secret des charmilles.

Le sieur magnolia
refait son fanfaron
tandis que le prunus
le nargue et lui répond
par  milliers de mots-fleurs.

Le jardin tout entier
flamboyant d’artifice
explose ses bouquets
au ciel comme une fête.

Alors que les oiseaux
légers comme des feuilles
sautillent en babillant
et gaiment nous accueillent.

Ainsi s’en vient le temps
ainsi s’en va la vie,
demain éclateront
d’inédites surprises
que nos yeux ébahis
découvriront, ravis.

A moins que le chagrin
ou mieux, l’ indifférence
ne nous tiennent à l’écart
de ces vertes romances,

de ce si doux printemps
qui donne envie de vivre,
et tournera  bientôt
d'autres pages d’un livre,
sans précipitation,
pour une aube annonçant
de prochaines saisons
emplies de ritournelles

comme lui, aussi belles…

 

cloclo, 2/04/2017